Mes derniers avis

Sentry of Evil - Tome 1: Vengeance Borne, d'Amanda Bonilla

Sentry of Evil - Tome 1: Vengeance Borne
d'Amanda Bonilla
NYLA (2013)
296 pages

ebook



Amanda Bonilla est une romancière américaine résidant dans l'Idaho. Elle est également l'auteure de la saga d'urban fantasy Schaede Assasin, ainsi que de la série de romances paranormales Sexy Shifters.





Synopsis

En tant que chasseuse locale et pupille de Sentry, une organisation secrète luttant contre les forces du mal, Jacquelyn protège la petite ville de McCall, Idaho, depuis maintenant cinq ans. Les heures sont longues, le salaire inexistant et elle doit en plus travailler avec son ex jaloux. Pas question de démissionner, quand on s'engage, c'est pour la vie. Quand un robuste vagabond débarque en ville, Jacquelyn le reconnait immédiatement pour ce qu'il est – un Empath qui peut lire les émotions et sentir ce que les autres pensent – même s'il est clair que le charmant étranger n'a pas la moindre idée de ce qu'il est ou de sa puissance. Quand les habitants de McCall commencent à mourir de façon étrange, sauvagement déchiquetés par ce qui semble être un animal sauvage, Jacqueline sait ce qu'il se passe. Les Furies sont lâchées dans l'Idaho et bien décidées à chercher vengeance. Mais contre qui ? Et pour quelle raison ? Jacquelyne n'a que jusqu'à la pleine lune pour stopper la folie meurtrière des Furies et sauver les habitants de McCall. Il lui faudra apprendre à travailler avec son ex –mais il y a ce bel inconnu en ville qui a désespérément besoin qu'on fasse son éducation.

Mon avis


Cela fait un petit bout de temps que j'ai envie de découvrir les livres d'Amanda Bonilla, grâce (à cause de ?) Melliane, du blog Between dreams and reality, qui ne tarit pas d'éloges à son sujet. Avec ce premier tome de sa nouvelle saga, c'est chose faite. Une rencontre bien sympathique puisque j'ai beaucoup aimé cette lecture.

J'ai particulièrement apprécié l'univers de cette saga. Il s'agit d'une réalité qui pourrait être la nôtre puisque le surnaturel se fait ici discret, sous la forme de créatures classiques tels gobelins, banshees et furies. Avec cette ambiance de petite ville mâtinée de surnaturel et où évolue un chasseur, on pourrait presque se croire dans une de mes séries TV favorites: Supernatural. Amanda Bonilla a cependant su intégrer une touche d'originalité incarnée par les duos défendant leur territoire contre les forces du mal. Chaque chasseur (Hunter ou Waerd), est ainsi accompagné par un porteur (Bearer) ou empath, c’est-à-dire une personne dotée du don d'empathie et chargée, entre autres, de l'aider à avoir l'esprit plus clair en faisant le tri dans ses émotions, supprimant celles trop prenantes. Ce sont des liens très fusionnels qui unissent un chasseur à son empath, liens qui se muent bien souvent en quelque chose de plus poussé.

L'histoire débute alors que Jax, la chasseuse locale et héroïne, vient de sortir d'une relation avec Finn, qui se trouve malheureusement être son empath. Pas facile de continuer à travailler correctement dans ces conditions, alors que les émotions sont exacerbées et qu'elle ne sait jamais si ce qu'elle ressent est réel ou une manipulation de Finn pour la récupérer. Surviennent alors deux évènements concomitants. L'arrivée en ville de Micah, un empath puissant qui s'ignore et avec lequel l'attraction est immédiate, et le début d'une série de meurtres sauvages commis par des Furies. La suite manque un peu d'action. Après, c'est vrai que c'est un premier tome, souvent là pour jeter les bases. On se concentre bien plus sur les relations entre ces trois personnages que sur les créatures semant le chaos en ville et la recherche de la personne les ayant invoquées. J'avais d'ailleurs mes suspicions sur son identité, mais l'auteure a quand même réussi à semer le doute pendant un petit moment.

Ce manque de rythme ne m'a pas pourtant pas dérangée outre mesure puisque je me suis bien prise d'affection pour la dynamique Finn – Jax – Micah. J'ai trouvé les personnages assez profonds, chacun torturé à sa façon. Jax a beau être le prototype même de l'héroïne d'urban fantasy, aussi jolie que grande gueule et indépendante, elle a ce petit truc en plus, dans sa lutte pour avoir ses propres émotions et pouvoir enfin être elle-même, avec tout ce qu'elle a de souffrance et de culpabilité. Finn est à double tranchant. Alpha par excellence, il a pourtant une vulnérabilité immense qui s'exprime en la personne de Jax. Le besoin qu'il a d'elle est assez impressionnant et je ne peux m'empêcher de souffrir pour lui, même si ses méthodes sont plus que critiquables. Micah offre également un dosage intéressant. Harcelé par des visions et des émotions qu'il ne maîtrise pas, il cherche refuge dans les antidépresseurs et autres petits pilules magiques. Pourtant, quand il comprend enfin ce qu'il est, il n'hésite pas à se jeter à corps perdu dans un univers complétement inconnu. Là encore, Amanda Bonilla réussit un bon mélange entre force et sensibilité.

La seule chose qui m'aura au final chiffonnée dans ce roman est cette organisation omnisciente et omnipotente, la Sentry. On ne connait que peu de choses sur cette Sentry, et ce qu'on en sait donne froid dans le dos. J'ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi Jax, avec toute la force et détermination dont elle fait preuve, ne la quitte pas. Elle a beau n'avoir connu que ça toute sa vie et avoir été endoctrinée, elle a quand même une vision assez réaliste de leurs dérives. En plus, cette usine à gaz ne rémunère ni ses chasseurs ni leurs empaths. Je comprends bien la nécessité d'une identité secrète à la Clark Kent, mais est-ce vraiment nécessaire de pousser les gens à vendre du café pour payer le loyer. Ce ne sont pourtant pas les moyens qui manquent ?

Un bon coup d'essai que cette première lecture d'Amanda Bonilla. Le postulat de départ est très intéressant et, même si l'action manque, j'ai pris énormément de plaisir à suivre l'évolution des personnages et de leurs relations. Je lirai la suite, en espérant que ça bouge un peu plus, et testerai surement une autre de ses sagas.  


Lecture agréable

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict
Logo Livraddict

10

18/26
11

Idaho et plus précisément la petite ville de McCall situé près de la frontière avec l'état de Washington où se déroule l'intrigue. L'Idaho est situé au Nord-Ouest des USA. C'est un état très montagneux et dont plus de la moitié est recouvert de forêt. Parfait pour les amateurs de grand air, d'autant plus qu'on y trouve le parc de Yellowstone. 

13 commentaires

  1. Yay! je suis tellement contente que tu ai pu lire ce roman, Amanda est une auteure formidable ! Et j'espere maintenant que tu adoreras autant que moi son autre série qui est vraiment une belle découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de raison que ça ne me plaise pas. En tout cas merci de m'avoir fait découvrir cette auteure !

      Supprimer
  2. Je ne sais pas si ça serait le genre de livres que j'aimerais mais l'idée a l'air plutôt sympa :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vraiment bien accroché au concept.

      Supprimer
  3. Je note, je note … mais il n'existe pas en "papier" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je crois, mais c'est vrai que je ne l'ai pas croisé sur bookdepository. Ou alors peut être que c'est prévu pour plus tard ?

      Supprimer
  4. Réponses
    1. C'est vraiment très sympa, si on passe outre le manque d'action. Perso ça m'a pas gêné.

      Supprimer
  5. Pourquoi pas ?! Il a l'air plutôt sympa...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'univers est bien intéressant et j'ai adoré les personnages et tout le petit truc autour de la gestion des personnages. Mais c'est vrai que l'intrigue/enquête aurait pu être plus étoffée. Ça ne m’empêchera pas de lire la suite.

      Supprimer
  6. Je ne connais pas mais tu donnes envie de m'y mettre ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ben ça déclenche des vocations ^^

      Supprimer
  7. A découvrir donc ... Hop, billet ajouté !

    RépondreSupprimer