Mes derniers avis

Déracinée de Naomi Novik


Uprooted
Déracinée
de Naomi Novik
Editions Pygmalion (2017)
1ère publication V0 en 2015
505 p


Née à New York d'un père lituanien et d'une mère polonaise, Naomi Novik est une romancière américaine qui s'est fait connaître par sa saga Téméraire, une uchronie se déroulant lors des guerres napoléoniennes et où les dragons sont utilisés comme des armes. 

Synopsis

Patiente et intrépide, Agnieszka parvient toujours à glaner dans la forêt les baies les plus recherchées, mais chacun à Dvernik sait qu’il est impossible de rivaliser avec Kasia. Intelligente et pleine de grâce, son amie brille d’un éclat sans pareil. Malheureusement, la perfection peut servir de monnaie d’échange dans cette vallée menacée par la corruption. Car si les villageois demeurent dans la région, c’est uniquement grâce aux pouvoirs du "Dragon". Jour après jour, ce sorcier protège la vallée des assauts du Bois, lieu sombre où rôdent créatures maléfiques et forces malfaisantes. En échange, tous les dix ans, le magicien choisit une jeune femme de dix-sept ans qui l’accompagne dans sa tour pour le servir. L’heure de la sélection approche et tout le monde s’est préparé au départ de la perle rare. Pourtant, quand le Dragon leur rend visite, rien ne se passe comme prévu...



Mon avis


C’est avec ce titre que j’ai découvert Naomi Novik et le moins que l’on puisse dire c’est que j’ai adoré me plonger dans son imaginaire. On a là une fantasy un peu "terroir", quelque part, ou du moins ancrée dans le folklore populaire. Empruntant aux légendes slaves, l’auteur développe un univers et une mythologie que j’ai pris énormément de plaisir à découvrir

Les passages où croissent les sortilèges, notamment, sont un régal et donnent lieu à des scènes aussi bien visuelles qu’auditives. Un vrai son et lumière qui m’a complètement enchantée. Il y a de plus ici un côté très conte de fées, je trouve, tant dans l’ambiance que dans la narration, un ton qui vous berce et vous entraîne dans cette aventure envoûtante, comme une voix le soir au coin du feu. 

Point trop de douceur cependant, et c’est là une des grandes réussites du roman, car Naomi Novik a su insuffler à son récit une tension presque palpable. Le Bois, cette entité corrompue dotée de pouvoirs et d’une conscience propre, est une menace que l’on ressent intensément tout le long du roman. Original et particulièrement bien travaillé, cet élément m’a fait forte impression.

Épicée de ce sombre danger, l’aventure se révèle fort entraînante, riche en magie, malédictions, combats et intrigues de cour. Elle est également portée par une belle histoire d’amitié, un soupçon de romance et l’apprentissage constant de l'héroïne, juste ce qu’il fallait pour apporter un peu plus d’épaisseur au roman. Alors oui, le début pourra peut-être paraître un peu lent à certains, mais il permet pour moi de placer tant le décor que les liens unissant les personnages.

Quant à ces derniers, je les ai trouvés aussi attachants qu’amusants. Dragon a beau parfois piocher dans le lieu commun, brodant sur le fil du héros froid et bouffé par ses obligations, il a quand même su me convaincre. Il faut dire que j’aime ce genre de figure bougonne au quotidien trop ordonné, complètement perdue quand celui-ci est perturbé. 

Et perturbé il le sera, par cette chère Agnieszka. Sans avoir eu de coup de cœur pour elle, je l’ai trouvée sympathique et j’ai beaucoup aimé la voir grandir au fil du récit. Maladroite au possible, entière et instinctive, naïve sous bien des aspects, elle est typiquement le genre de personne dont Dragon ne sait que faire, ce qui donne lieu à des échanges souvent cocasses. Ils devront pourtant apprendre à composer avec l’autre s’ils veulent avoir une chance de sauver la vallée... et avec elle le royaume de Polnya.



En bref...

Première lecture d'un titre signé Naomi Novak et j'y reviendrai avec grand plaisir. Il y a ici un côté très conte de fées, je trouve, tant dans l’ambiance que dans la narration, un ton qui vous berce et vous entraîne dans cette aventure envoûtante, comme une voix le soir au coin du feu. 

Point trop de douceur cependant, et c’est là une des grandes réussites du roman. Naomi Novik a en effet su insuffler à son récit une tension presque palpable, incarnée en la personne du Bois, cette entité corrompue dont on ressent la menace tout le long du roman. Épicée de ce sombre danger, l’aventure se révèle fort entraînante, riche en magie, malédictions, combats et intrigues de cour. Elle est également portée par une belle histoire d’amitié, un soupçon de romance et l’apprentissage constant de l'héroïne, juste ce qu’il fallait pour apporter un peu plus d'épaisseur au roman.      

J'ai beaucoup aimé 

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict

16 commentaires

  1. Jolie photo <3
    Et jolie chronique aussi ! Tu me fais beaucoup envie. Je l'ai tout de suite ajouté à ma WL ;) Déjà que le résumé me tentait franchement pas mal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bien ça ! Je pense que c'est le genre de trucs qui peut bien te plaire à toi.

      Supprimer
  2. Rah je vois ce livre a chaque fois que je passe en librairie, maintenant je sais que je vais craquer !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aie confianccccccce, croisssssss en moi ^^

      Supprimer
  3. C'est justement le coté conte de fée qui me bloque, mais si la médiathèque le prends je tenterais :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui j'ai bien compris ton angoisse face à la chose ^^ après y'a pas de clowns, c'est déjà ça !

      Supprimer
  4. Ca a l'air sympa, je ne connaissais pas du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voui, il est vraiment chouette et Light en fantasy donc je pense que ça peut bien passer chez toi.

      Supprimer
  5. Bon d'accord il a l'air génial ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tu vois ! Il se lit tout rapidement aussi. Formule 2 en 1.

      Supprimer
  6. Je n'avais jamais entendu parler de ce livre et puis j'ai commencé à m'y intéresser quand tu en as parlé dans tes stories Insta. Ta chronique écrite a achevé de me convaincre du coup je l'ajoute à ma WL. Merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi il y a des gens qui regardent mes stories ^^ c'est vraiment bien ficelé en tout cas comme lecture. On retrouve bien l'ambiance conte de fées, mais avec plus de substance et de développement de l'action et du contexte à se mettre sous la dent.

      Supprimer
  7. Lu il y a quelques temps en anglais, le côté magique m'avait effectivement fait beaucoup d'effet, mais pour moi c'était retombé comme un soufflet dans la seconde partie. Je ne sais pas si ça s'étirait trop ou si le coté guerre l'avait gommé, mais j'avais trouvé ça dommage. En dehors de ça, chouette livre, je suis d'accord :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ? Moi c'est limite l'inverse, j'ai trouvé la seconde partie plus entraînante justement.

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Oh oui, il peut bien te plaire je pense.

      Supprimer