Mes derniers avis

Kate Daniels - Tome 4 : Attaque Magique d'Ilona Andrews (Relecture)


Kate Daniels - Tome 4 : Attaque Magique
Kate Daniels - Book 4: Magic Bleeds
d'Ilona Andrews
Collection Infinity - Editions MxM Bookmark (2017, réédition)
Première édition VO en 2010
300p

ebook
l'acheter en numérique : Acheter
sortie papier environ un mois après la sortie numérique

 

Ilona Andrews est le pseudonyme d'un couple résidant dans l'Oregon formé par Ilona et Gordon. Ils sont les co-auteurs de trois sagas, Kate Daniels, Hidden Legacy et The Edge, ainsi que de plusieurs one-shot et nouvelles se déroulant dans ces univers.


SPOILERS SUR LES TOMES PRECEDENTS

Synopsis


Kate Daniels travaille officiellement pour l’Ordre des Chevaliers de l’Aide Miséricordieuse en tant qu’agent de liaison avec la Guilde des mercenaires. Officieusement, elle gère les problèmes paranormaux dont personne ne veut s’occuper, surtout s’ils concernent la communauté des métamorphes d’Atlanta.

Quand on lui demande de s’occuper d’une bagarre qui a dégénéré au Steel Horse, un bar à la frontière du territoire des métamorphes et de celui des nécromanciens, Kate découvre rapidement qu’il y a un nouveau venu en ville. Quelqu’un qui arpente la Terre depuis des milliers d’années et qui a combattu aux côtés de son père.

Un nouvel adversaire qui s’avère très puissant et qui risque d’être difficile à combattre, même avec l’aide de Curran, le Seigneur des Bêtes.


Mon avis


La relecture des Kate Daniels en VF se poursuit ! En cette époque où les maisons d’édition arrêtent les sagas en cours ou ferment leurs collections d’urban fantasy, cela fait du bien d’en voir une continuer, surtout pour une saga aussi géniale que celle-là. Le T5, inédit en français, paraîtra d’ailleurs la semaine prochaine. En attendant, j’ai dégusté ce quatrième opus, mon préféré avec le précédent.

— Babylone date d’il y a trois mille ans avant l’ère commune. C’est trop récent.
— C’est parce que tu parles de la nouvelle Babylone. L’ancienne a été complètement construite à l’aide de magie et, quand la vague tech est arrivée, elle a disparu, exactement comme ça. (Je lui montrai les ruines du centre-ville.) L’ancienne Babylone avait plus de douze mille ans quand l’ère commune a débuté.

Comme à leur habitude, les Andrews nous offrent une plongée dans une nouvelle mythologie. Un périple loin, très loin en arrière, puisque c’est la Mésopotamie qui est ici à l’honneur, berceau de l’humanité.

Un bon retour aux sources donc, les nôtres, mais aussi celles de Kate, puisque les éléments auxquels on s’intéresse ici sont intimement liés à ses origines. C’est un régal d’en apprendre plus sur elle après tous ces mystères. Et une fois de plus, les auteurs mêlent avec harmonie intrigue et développement de l’univers, pour un résultat toujours plus bluffant. 


— Vous savez ce qui se passe quand les monstres, les délinquants et les flics ont la trouille ?
Je le savais très bien.
— Ça part en sucette.

C’est un tome que j’avais pourtant encore bien à l’esprit, notamment au niveau des péripéties, mais cela ne m’a pas empêchée de le redécouvrir quelque part. Je me suis ainsi rendu compte qu’il amorçait vraiment un virage, pour l’histoire à long terme comme pour Kate. Si les tomes précédents avaient vu son humanité s’épanouir doucement, en particulier à travers ses rapports aux autres, celui-ci est celui du doute face à un ennemi plus fort que jamais et du renouveau, avec de nouveaux pouvoirs à découvrir. 

Connaître l’histoire ne m’a en aucun cas empêchée de fortement apprécier l’aventure. Très bien ficelée, l’intrigue est riche en révélations et toujours aussi drôle. Les péripéties tiennent ainsi en haleine du début à la fin, avec de beaux frissons à la clef. C’est également un opus avec une agréable dose de romance. Juste ce qu’il faut, sans trop en faire. Car après la famille (Julie) et les amis, il est grand temps pour Kate de faire renter l’amour dans sa vie (et les animaux aussi avec un caniche de combat très sympathique, oui, il fallait le faire ^^).


Prendre des risques ne finissait jamais bien.
Mais si je ne me battais pas pour Curran, j’allais le regretter toute ma vie. Je préférais finir avec un cœur brisé et savoir que ça n’avait pas marché plutôt que d’être dans l’incertitude. Lui aussi, c’était ce qu’il voulait : en avoir le cœur net. On méritait de savoir.

Et quoi de mieux pour cela qu’un lion impétueux ?! Pour mon plus grand plaisir, Curran est ici très présent. Il n’en finit pas de se dévoiler puisque ce quatrième tome permet d’avoir un aperçu de son passé ainsi que de sa personnalité au-delà de son côté gros dur. C’est lentement que sa Majesté des Fourrures apprend à montrer vulnérabilités et émotions et il n’en devient que plus séduisant.

Sa relation avec Kate est ici mise en avant, dès le prologue qui fait son effet, même quand on connaît le fin mot de l’histoire. Mais n’allez pas croire que le caractère explosif de leur duo décline avec son évolution. Même en se rapprochant, Kate et Curran n’en finissent pas de s’envoyer des piques toujours plus délicieuses à la figure. Et quand ils se laissent aller à se faire la cour, métamorphe style, c’est absolument jouissif !

Pas de réponse. Oh Seigneur, je lui avais provoqué un anévrisme.
Curran lâcha un bruit étrange, à mi-chemin entre un grognement et un ronronnement.
— Il y a de l’herbe à chat partout sur mon lit.
Je sais, j’ai vidé tout mon stock sur ta couette. C’était un sacré lit, aussi, énorme, avec un matelas si épais qu’il faisait pratiquement un mètre cinquante. J’avais littéralement dû y grimper.
— De l’herbe à chat ? Comme c’est étrange. Tu devrais peut-être avoir une discussion avec ta gouvernante.
— Je vais devoir te tuer, dit Curran d’une voix étrangement calme. C’est la seule solution raisonnable.


En bref...

Un tome explosif et, avec le précédent, mon préféré de la saga.  
Comme à leur habitude, les Andrews nous offrent une plongée dans une nouvelle mythologie. Ils mêlent avec harmonie intrigue et développement de l’univers, pour un résultat toujours plus bluffant. C'est l'occasion d'en apprendre plus sur les origines de Kate, un plaisir après tous ces mystères. Avec ces éléments, la saga prend d'ailleurs un virage vers des enjeux à plus long terme. Très bien ficelée, l’intrigue, elle, est riche en révélations et toujours aussi drôle. Les péripéties tiennent ainsi en haleine du début à la fin, avec de beaux frissons à la clef. C’est également un opus avec une agréable dose de romance. Juste ce qu’il faut, sans trop en faire. Même en se rapprochant, Kate et Curran n’en finissent pas de s’envoyer des piques toujours plus délicieuses à la figure. Et quand ils se laissent aller à se faire la cour, métamorphe style, c’est absolument jouissif !

Vivement la suite ! Cela tombe bien, elle sort en VF le 13 décembre prochain.

Coup de cœur

Saga Kate Daniels
5,5. ? / Gunmetal Magic (spin off sur Andrea)
8.5 ? / Magic Stars (spin off sur Julie & Derek)
9.5 ? / Iron and Magic (2018 en VO) (spin off sur Hugh)
10. ? / Magic Triumphs (2018 en VO)

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict


2 commentaires

  1. Je suis en train de le relire aussi : c'est tellement boooon ♥ !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh yes ! Profites en à fond !!! J'attends avec impatience la parution du 5 la semaine prochaine. J'ai moins de souvenir sur celui-là.

      Supprimer