Mes derniers avis

La Constance de l'Etoile Polaire de Diana Peterfreund


La Constance de l'Etoile Polaire
de Diana Peterfreund
Traduction de Cathy Morel
A paraître le 22 novembre 2017 chez la Collection Infinity (MxM Bookmark)
Première parution VO en 2012
300 pages


Originaire de Floride, Diana Peterfreund est diplômée en Littérature et Géologie de l'université de Yale. Elle a été créatrice de costumes, modèle pour couvertures et critique gastronomique avant de se tourner vers l'écriture. Elle réside maintenant à Washington D.C.

Synopsis

Il y a de cela quelques générations, une expérience génétique ayant mal tourné a provoqué la Réduction, qui a décimé l'humanité ; une noblesse Luddite a émergé des cendres et a interdit presque toute forme de technologie.

Dans ce monde, Elliot North a toujours su où se trouvait sa place. Quatre ans auparavant, elle a refusé de s'enfuir avec son amour d'enfance, le domestique Kai, préférant choisir les obligations qui la liaient au domaine de ses parents plutôt que l'amour. Depuis, le monde a changé. Les post-réductionnistes s'efforcent de remettre en marche le progrès ; quant au domaine d'Elliot, il meurt petit à petit, l'obligeant à louer ses terres à Cloud Fleet, un mystérieux groupe de constructeurs de navires dont fait partie un explorateur renommé, le Capitaine Malakai Wentforth - Kai, son amour de jeunesse, devenu presque méconnaissable. Et tandis qu'Elliot se demande si c'est une deuxième chance qui se présente, Kai, lui, semble déterminé à montrer à Elliot tout ce qu'elle a perdu lorsqu'elle a choisi de le laisser partir.

Mais bientôt, Elliot découvre que son vieil ami cache un secret si important qu'il pourrait changer leur société... ou la mettre à genoux. Et une nouvelle fois, elle doit faire face à un choix : s'accrocher aux croyances qui ont forgé son éducation, ou unir sa destinée à celle du seul garçon qu'elle a jamais aimé, même si elle l'a perdu pour toujours.

Mon avis

Nouvelle autrice découverte avec ce roman et je sens qu'elle et moi allons faire un bout de chemin ensemble.

Pourtant, les tout premiers chapitres m'ont un brin désarçonnée. Je ne sais pas si cela vient de la traduction ou du texte d'origine, mais j'ai trouvé certains passages un peu confus. On fait face à une présentation parfois maladroite de l'univers, avec des informations avancées pour moi de manière brouillonne, mais ne vous laissez pas rebuter, cela ne dure pas.  

Il faut de plus admettre que cet univers est fort intéressant. Dans un futur plus ou moins proche, une course à la modification génétique a causé la perte de notre monde. Sur deux îles sans contact avec le reste du globe, une société de caste a émergé. Les Luddites, membres d'une noblesse qui repousse la technologie, se sont structurés en divers domaines agricoles. Ils y règnent en maître sur les Altérés (les survivants aux facultés limités des expérimentations génétiques du passé) et les Posts (leurs descendants redevenus "normaux"), certains en patrons protectionnistes, d'autres en véritables tyrans. Mais le monde qu'ils connaissent vit une période charnière. De plus en plus de Posts réclament leur autonomie et la relance du progrès, certains ayant même formé des enclaves libres.

Tous ces éléments très bien trouvés donnent une dimension supplémentaire à cette histoire qui est par ailleurs une très chouette réécriture de Persuasion de Jane Austen. On y rencontre Elliott North, Luddite qui, il y a quatre ans, a refusé de s'enfuir avec Kai, son ami/amour d'enfance et un Post. Plaçant les gens à sa charge avant tout, elle n'a pu se résoudre à quitter le domaine familial et les abandonner à son père et sa sœur, aussi frivoles que conservateurs. Mais malgré tous ses bons soins, le domaine se meurt peu à peu. Elle a cependant l'opportunité de louer une partie des terres à la Cloud Fleet, un groupe d'explorateurs Posts richissimes qui ramènent de leurs voyages des merveilles que la bonne société Luddite s'arrache.

Parmi eux, Nicodemus Innovation et sa femme, la bienveillante Felicia, ainsi que les capitaines de leurs navires, les intrigants jumeaux Andromeda et Donovan Phoenix, et le ténébreux Malakai Wentworth en qui Elliott reconnaît son amour d'enfance. Elle se demande si le destin lui offre une seconde chance, lui semble la mépriser plus que jamais

Comme dans Persuasion, les amours contrariées des deux jeunes gens sont au cœur du roman et se révèlent fort entraînantes. J'avais beau savoir comment les choses allaient se goupiller dans les grandes lignes (ayant lu l'original l'année dernière) cela n'a pas empêché mon petit cœur fragile d'être malmené à souhait. Beaucoup d'émotion donc, mais également une certaine nostalgie et pas mal de réflexions autour du devoir, de l'opposition entre raison et passion... qui permettent à cette romance YA de tirer son épingle du jeu face à d'autres de ce type.

Et on a beau retrouver les grands moments de l'histoire d'origine, ils s'épicent ici d'enjeux propres à l'univers du roman, juste ce qu'il faut pour que l'on n'ait pas une impression de simple redite. À la romance s'entremêlent des questions qui tournent autour de la structuration de la société, du devenir du domaine d'Elliot, des mystères de cet univers... un ensemble fort prenant. Cela a beau être plutôt léger en action, je ne me suis pas ennuyée un seul instant. J'aurais d'ailleurs bien continué l'aventure en compagnie des héros.

Je me dis sinon que le second volume, qui porte sur d'autres personnages, devrait être un peu plus rythmé puisqu'il est inspiré du Mouron Rouge, un formidable roman de cape et d'épée.

En bref...

Une très chouette réécriture de Persuasion de Jane Austen, mâtinée de SF. Pourtant, j'avoue avoir été dans les tout premiers chapitres un brin désarçonnée, quelques passages de présentation de l'univers étant pour moi confus. Mais cela n'a pas duré et les éléments que l'on découvre sont par ailleurs fort intéressants. Ils donnent une dimension supplémentaire à cette histoire très entraînante. Les amours contrariées d'Elliott et Kaï y occupent le devant de la scène et offrent beaucoup d'émotion. On retrouve également une belle nostalgie et certaines réflexions qui permettent à cette romance YA de tirer son épingle du jeu face à d'autres de ce type. Et on a beau retrouver les grands moments de l'histoire d'origine, ils s'épicent d'enjeux propres à l'univers fort prenants. D'ailleurs, le roman est peut-être plutôt léger en action, mais je ne me suis pas ennuyée un seul instant

J'ai beaucoup aimé


Serie For Darkness Shows the Stars
0.5 ? / Among the Nameless Stars
1.5 ? / The First Star to Fall
2. ? / Across a Star-Swept Sea

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict

5 commentaires

  1. Réponses
    1. J'ai hâte de voir ton avis détaillé dessus dans la semaine.

      Supprimer
  2. Il me tente depuis très longtemps en VO mais je n'ai jamais osé le lire (et j'avoue ne pas trop savoir pourquoi !). Tu sais s'il va sortir en format papier ? Je n'avais trouvé les infos que pour la version ebook ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui, il va sortir en papier, mais avec quelques semaines de décalage par rapport à la version numérique. C'est toujours le cas chez cet éditeur. On ne les trouve pas forcément en librairie, mais ils sont distribués par Hachette je crois, donc tu peux le commander auprès de ton libraire ou directement sur internet.

      Supprimer