Mes derniers avis

Gardiens des Cités Perdues - Tome 6 : Nocturna, de Shannon Messenger


Keeper of the Lost Cities - Tome 6 : Nightfall
Gardiens des Cités Perdues - Tome 6 : Nocturna
de Shannon Messenger
Editions Aladdin (2017)
Parue en VF aux Lumen
816 pages


Originaire de Californie, Shannon Messenger est une auteure américaine de fantasy jeunesse et young adult.


ATTENTION, SPOILERS POSSIBLES SUR LES TOMES PRECEDENTS



Synopsis

Nocturna… Dans l’esprit de Sophie, embrumé par le chagrin et le deuil, ce nom brille comme un astre. À lui seul, il incarne tous les espoirs et toutes les craintes de la jeune fille. Car c’est là que se trouve sans doute sa famille humaine, enlevée par les Invisibles, là que l’attendent les réponses à toutes ses questions. Mais s’y rendre relève du tour de force – Sophie et ses amis sont donc bientôt contraints de revoir leur stratégie, quitte à pactiser avec plusieurs de leurs ennemis.

Dès cet instant, le compte à rebours est lancé : pour sa famille disparue, comme pour le reste du monde, il n’y a plus une minute à perdre. Rongée par l’incertitude et la peur, Sophie va devoir, plus que jamais, s’appuyer sur ses proches pour parvenir à aller de l’avant, pour éviter surtout de sombrer dans le désespoir. Car, même si elle est loin de s’en douter, les portes de Nocturna dissimulent un secret enfoui depuis des millénaires… un secret qui pourrait bien changer la face du monde à tout jamais !

Et si la clé de l’énigme se cachait dans le passé ?


Mon avis

Retour chez les elfes, avec un 6e tome riche en rebondissements. Comme toujours, cela a été un plaisir de me replonger dans cet univers enchanteur. Alors, oui, arrivé au 6e opus, on commence à en avoir un peu fait le tour, mais Shannon Messenger parvient quand même à toujours nous proposer une petite bouffée d’évasion supplémentaire, en s’attardant par exemple à Atlantis ou dans des recoins de Ravagog que l’on n’avait pas encore visités. 

D’ailleurs, au contraire des tomes précédents qui voyaient leur intrigue géographiquement plus localisées, l’aventure nous fait ici arpenter divers endroits de ce monde qui me laisse des étoiles plein les yeux. Je crois que je ne m’en lasserai jamais.

Il y a quelque chose de terriblement doudou à se plonger dans ces histoires, même si l’autrice fait parfois un peu traîner son intrigue. Elle arrive cependant toujours à me surprendre, que ce soit par un rebondissement inattendu, un personnage qui prend soudainement de l’importance ou une révélation qui jette un éclairage différent sur certains évènements du passé. Ce sont tous ces petits éléments qui me font dévorer chaque nouveau tome à une vitesse ahurissante.

Tout cela est dans cet opus maîtrisé à la perfection. Je n’ai pas un instant eu de sensation de vide ou de flottement, je crois. Entre la disparition des parents de Sophie, les manigances des uns et des autres, les alliances forcées et j’en passe, Shannon Messenger nous offre ici une aventure riche en péripéties. On va de surprise en surprise, du premier au dernier chapitre qui une fois de plus ne donne qu’une envie : se jeter sur la suite. 

Quant aux personnages, j’ai toujours beaucoup de tendresse pour eux. J’ai passé l’âge de voir en eux des compagnons de voyage, mais c’est avec énormément d’émotion et d’affection que je les observe avancer dans la vie, lutter, parfois choir, mais pour mieux se relever ensuite. C’est un sentiment un peu maternel quelque part. J’ai en tout cas adoré retrouver ce petit groupe très soudé, où chacun a vraiment sa place et apporte quelque chose à l’ensemble. 

Il s’additionne dans cet opus d’Amy, la jeune sœur de Sophie, dans laquelle j’ai beaucoup retrouvé son ainée à ses débuts dans le monde des elfes. Elle donne pas mal de fraîcheur à ce 6e tome et permet, de la même manière que Grady et Edaline, de développer un peu plus la question des liens familiaux, toujours avec beaucoup de sensibilité.

Le reste de la bande fait sinon à nouveau preuve d’une belle maturité face aux évènements, même si on ressent bien dans ce tome le fait qu’ils sont avant tout des ados. Chamailleries au programme, tout comme les premières tentatives de séduction alors que les hormones commencent à les travailler. Le-triangle-amoureux-qui-est-parfois-un-quadrilatère fait d’ailleurs beaucoup parler de lui et c’est peut-être le point qui manque le plus de finesse pour moi, du fait de certaines réflexions parfois un peu lourdes ou redondantes (et de Sophie qui persiste dans son aveuglément). Cela reste cependant très choupinou et je dois bien avouer qu’entre #teamFitz et #teamKeefe, mon cœur balance toujours. On verra bien où leurs sentiments porteront nos héros... je crois que Shannon Messenger elle-même l’ignore encore.


En bref...

Un régal de retrouver cet univers et ces personnages attachants à travers une intrigue riche en péripéties. Cette saga est vraiment un enchantement de chaque instant. Seul micro bémol pour moi dans ce tome, des éléments liés aux émois du cœur de nos héros qui manquent parfois de finesse. Cela reste cependant très choupinou et j'ai hâte de retrouver cette petite bande pour laquelle j'ai beaucoup de tendresse à l'automne prochain
J'ai adoré

Saga Gardiens des Cités Perdues / Keeper of the Lost Cities
4. Les Invisibles / Neverseen
7. ? / ? (à paraître à l'automne 2018)

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict

4 commentaires

  1. Aaaah cette saga <3 Et je suis d'accord avec toi, je pense aussi que Shannon Messenger ne sait pas quelle team "gagnera" à la fin. J'ai d'ailleurs un peu peur qu'elle ne choisisse pas du tout en fait, pour ne pas décevoir les différents partis ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, pitié pas ça ! J'ai lu une interview (http://elyzalecturesenchantees.blogspot.fr/2017/12/chronique-gardiens-des-cites-perdues.html) où elle disait qu'elle avait quelques théories, mais qu'elle attendait de voir où les personnages la portait, en essayant de ne pas avoir trop d'idée préconçues.

      Supprimer
  2. Un jour il faudra vraiment que je tente cette série !

    RépondreSupprimer