Mes derniers avis

Kate Daniels - Tome 3 : Attaque Magique d'Ilona Andrews (relecture)


Kate Daniels - Tome 3 : Attaque Magique
Kate Daniels - Book 3: Magic Strikes
d'Ilona Andrews
Collection Infinity - Editions MxM Bookmark (2017, réédition)
Première édition VO en 2009
300p

ebook

Ilona Andrews est le pseudonyme d'un couple résidant dans l'Oregon formé par Ilona et Gordon. Ils sont les co-auteurs de trois sagas, Kate Daniels, Hidden Legacy et The Edge, ainsi que de plusieurs one-shot et nouvelles se déroulant dans ces univers.

Synopsis

Quand la magie frappe et qu’Atlanta s’effondre, c’est à Kate Daniels de jouer !
Recrutée par l’Ordre des Chevaliers de l’Aide Miséricordieuse, Kate Daniels, mercenaire de son état, a tellement de problèmes surnaturels à régler qu’elle ne sait plus où donner de la tête. Et à Atlanta, où des vagues de magie s’abattent continuellement, ça veut dire beaucoup.
Mais quand son ami loup-garou, Derek, se retrouve aux portes de la mort, Kate se retrouve confrontée à son plus grand défi. Alors que son enquête ne tarde pas à la mener aux Jeux de Minuit, un tournoi de combats à mort où tous les coups sont permis et accessible seulement sur invitation, elle et Curran, le Seigneur des Bêtes, découvrent un complot qui pourrait changer à jamais la communauté des métamorphes d’Atlanta…

Mon avis

Kate Daniels, mon addiction, mon prozac, ma sage d’urban fantasy chouchou, celle qui arrive à me sortir de n’importe quelle baisse de moral. La Collection Infinity ayant décidé de reprendre la traduction de la saga en VF, je m’offre une relecture de tous les opus au fur et à mesure des rééditions, ce coup-ci dans notre bonne vieille langue de Molière. Si le T4 connaît un petit retard de parution (repoussée à la fin du mois de novembre), le T3, lui, est sorti dans les temps. Cela tombe bien, c’est un de mes préférés, et pas seulement pour la fameuse scène du jacuzzi. 

Ce n’était pas un plan particulièrement génial, mais c’était une légère amélioration par rapport à ce que je faisais d’habitude : aller emmerder toutes les personnes concernées jusqu’à ce que quelqu’un essaie de me tuer.

Les Andrews ont dans cet opus à nouveau mis le paquet. Après les Celtes de Brûlure Magique, c’est le panthéon indien qui est ici à l’honneur, le tout sur fond de jeux du cirque tout à fait haletants. Une fois de plus, je suis frappée par le soin qu’apporte le duo d’auteur à la construction de cet univers atypique qui mêle magie et technologie. Une nouvelle mythologie est à chaque volume approfondie, certes, mais le côté quotidien de ce monde est également toujours plus développé. Des petits détails pour certains, mais qui rendent le tout plus vivant. 

L’histoire, elle, est comme toujours un régal. Le début est un peu plus doux que dans le précédent tome, mais ce n’est pas pour autant que l’on s’ennuie, car il permet d’approfondir certains aspects du monde et des personnages. Quant à la suite, elle dépote. Amateurs d’action, accrochez-vous ! Vous allez en prendre ici plein les mirettes. Les Jeux de Minuit sont de retour en ville et Kate va se retrouver bien malgré elle mêlée à ce tournoi de combats à mort où tous les coups sont permis. Du grand spectacle, vraiment, qui vous fera frémir à coup sûr. C’est un tome qui monte d’un cran sur l’échelle de l’intensité, je trouve. 

Le gong retentit.
Les souvenirs me revinrent : la chaleur, le sable, la peur.
La magie de la lamia frappa comme une attaque de cobra. Je sautai sur ma gauche, juste à temps pour éviter le gouffre qui s’ouvrit dans le sable sous mes pieds.

J’avais beau bien me souvenir des rebondissements de ce volume (opus préféré oblige), j’ai une nouvelle fois versé ma larmichette pour un ténébreux loup, serré les poings à chaque affrontement, le cœur battant à la chamade, et frissonné lors du grand baroud d’honneur de Kate. C’est la magie des Andrews tout cela, vous faire vivre leurs aventures à 100 %, même à la relecture

Et pour ceux qui découvrent la saga, ce tome est également celui des révélations. Vous soupçonniez peut-être certains éléments, mais vous aurez ici enfin vos réponses, le voile se levant sur le passé de Kate. Les choix qu’elle fait n’en sont que plus beaux, je trouve. 

Il y a une réelle évolution du personnage dont je prends encore plus conscience à la relecture. Dans le tout premier opus, on rencontrait une Kate fuyant l’attention, mais qui plongeait tête la première dans la poudrière qu’est la politique surnaturelle d’Atlanta pour son tuteur, Greg. La métamorphose est ici terminée, Kate sacrifiant beaucoup pour ceux qui lui sont chers. 

— Il vous faut un nom.
Je couvris le téléphone pendant un instant.
— On a besoin d’un nom d’équipe.
— Les Chasseurs, lança Raphael.
— Les Chevaliers Vaillants de la Fourrure, proposa Dali.
— Le Groupe des Justiciers, dit Jim. Puisque la Ligue des Justiciers est déjà pris.
— Imbéciles, maugréa Doolittle en secouant la tête.
— Les Imbéciles, dis-je à travers le téléphone.
— Les Imbéciles ? demanda Saiman.
— Oui.

En dépit de tout ce qu’on lui a appris, elle se laisse enfin aller à cette faiblesse qu’est pour elle l’amitié et n’hésite pas à sacrifier beaucoup pour ceux à qui elle tient. Et vu qu’il est question d’esprit d’équipe, de nombreux personnages secondaires sont ici mis à l’honneur, pour le plus grand plaisir du lecteur. Amoureux d’Andrea, Jim, Derek, Dolittle ou encore Raphael, réjouissez-vous, la team est en grande forme. Les punchlines fusent, les scènes pétillantes sont légion... bref, tout ce joyeux petit monde fait encore ce qu’il sait le mieux faire, mettre le boxon là où il passe. 

Quant à Curran, il se laisse parfois un peu désirer, mais passe tout sauf inaperçu quand il est présent. La tension entre Kate et lui atteint ici son paroxysme, leur duo faisant toujours plus d’étincelles. J’en redemande !

— Depuis quand tu t’intéresses à mon état de santé, de toute façon ? Je crois que tu te trompes sur la nature de notre relation. Toi et moi, on ne s’entend pas. Tu es un psychopathe qui veut tout contrôler. Tu me donnes des ordres et j’ai envie de te tuer. Je suis une idiote obstinée et indisciplinée. Je te rends dingue et tu as envie de m’étrangler.
— Une fois ! C’est arrivé une fois !
— Une fois, c’est suffisant. Ce que je veux dire, c’est qu’on n’est pas amis, tous les deux. On…

En bref...

Avec le suivant, un de mes tomes préférés de la saga, même à la relecture. 
Entre un univers atypique qui me surprend sans cesse, une histoire que j'ai vécue à 100% et des personnages approfondis que je ne veux plus quitter, je suis fan. Les Andrews ont dans cet opus à nouveau mis le paquet. Après les Celtes de Brûlure Magique, c’est le panthéon indien qui est ici à l’honneur, le tout sur fond de jeux du cirque tout à fait haletants. C’est un tome qui monte d’un cran sur l’échelle de l’intensité, je trouve. Et pour ceux qui découvrent la saga, ce tome est également celui des révélations. Le voile se lèvre enfin sur la passé de Kate, les choix qu'elle fait n'en étant que plus beaux. Elle sacrifie ici beaucoup pour ceux qui lui sont chers, s'ouvrant définitivement aux autres. Et vu qu’il est question d’esprit d’équipe, de nombreux personnages secondaires sont ici mis à l’honneur, pour le plus grand plaisir du lecteur. Les punchlines fusent, les scènes pétillantes sont légion... bref on rit autant que l'on frémit. J'en redemande !

Coup de cœur

Saga Kate Daniels
5. ? / Magic Slays (à paraître en 2017 en VF !)
10. ? / ? (2018)

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict

2 commentaires

  1. Définitivement un de mes tomes préférés <3 !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil ! J'ai passé ma lecture à alterner entre éclats de rire et frémissements. Et comme d'hab j'avais surligné les passages qui me plaisaient, mais j'ai fini par abandonner tellement y'en avait ^^

      Supprimer